Vivre sur la Presqu'Ile de Saint Tropez

Vivre dans la Presqu'Ile de Saint Tropez

Qui sommes-nous ?

Vivre dans la Presqu’ile de Saint-Tropez est une association loi 1901 agréée d’intérêt général pour la protection de la nature et l'environnement (journal officiel du 25 juin 1986 - N° National : W 831). 

 

A partir de l'indignation de nombreuses personnes devant le saccage des sites, l'association "vivre dans la presqu'île de Saint Tropez" s'est créée en 1986 pour contribuer à la protection de cette région. Elle a de nombreux acquis à son actif : conférences de presse, réunions, sensibilisation tant au plan national qu'international, concertation avec les élus et associations, prévention par de multiples démarches auprès des pouvoirs publics et des ministères, intervention lors des enquêtes publiques et des PLU (Plans Locaux d’Urbanisme), dossiers sur la dégradation des plages qui risquent de disparaître à terme (Gigaro, Cavalaire, Pampelonne...), relations positives avec le Conservatoire de l'espace littoral et des rivages lacustres et diverses actions juridiques avec l'aide d'un des meilleurs cabinets d'avocats spécialisés, celui de Maîtres Huglo, Corinne Lepage et I. Cassin.

Les valeurs que nous défendons

Pas encore convaincu..?
 

On peut agir dans le cadre associatif pour des enjeux importants ou contre des menaces qui peuvent saccager définitivement des sites que nous souhaitons tous protéger pour les générations futures.
 

A partir de l'indignation de nombreuses personnes devant le saccage des sites, l'association "Vivre dans la Presqu'île de Saint Tropez" s'est créée en 1986 pour protéger cette région en s'appuyant sur la loi "littoral" de janvier 1986. L'association contribue à la jurisprudence par des actions juridiques couronnées de succès contre des projets illégaux et destructeurs des sites et a aussi une action de prévention et de sensibilisation.
 

Actuellement, l'association défend la qualité d'un air pur sur les plages, en freinant la prolifération des parkings proches des plages, polluants car produisant l'ozone troposphérique, gaz inodore nocif et destructeur des poumons, qui n'a pas sa place sur nos plages. L'association demande des "navettes" intercommunales reliant des parkings en retrait des plages, navettes non polluantes et gratuites. L'association se bat aussi pour la qualité de l'eau de mer et pour l'instauration de "Z.I.E.M." (Zones Interdites aux Engins Motorisés) le long des plages dans la bande marine des 300 m, à réserver pour les sports non polluants (natation, voile, rame) tandis que les navires motorisés et jetskis ont l'immensité de la mer pour eux. L'association s'oppose aux ports "flottants" qui contournent les lois sur la création des ports et polluent la mer devant les plages. L'association représente les citoyens dans les réunions de préparation des nouveaux plans locaux d'urbanisme et du Schéma de COhérence Territoriale (SCOT), et pour la gestion des terrains du Conservatoire du Littoral. Que de travail pour les bénévoles : SOUTENEZ-LES, PARTICIPEZ !
 

En l'absence d'une protection généralisée de la Presqu'île, les actions de sauvegarde doivent être démultipliées, ce qui demande beaucoup de temps, de courage et d'énergie, entraîne des frais et nécessite le soutien du plus grand nombre.

soutenir l'association

Nos dernières actions

© Powered by Agence Breakfast