top of page

ZMEL de Pampelonne: Un espace remarquable en péril immédiat!

Août 2023:

En attendant qu'un nouvel appel d'offres ait lieu, il fallait protéger la baie des mouillages sauvages.

VPIST a répondu à la consultation du public sur le projet d’arrêté préfectoral règlementant le mouillage et l’arrêt des navires de plus de 24m au droit de la commune de Pampelonne :

« Nous sommes très favorables à la règlementation prévue (à condition toutefois que les zones de mouillage prévues ne comportent pas de posidonies, ce qui n’est pas clair dans le dossier). Nous espérons que cette organisation temporaire reste définitive. » En cours : demande d’un bilan sur le mouillage de Port Cros/Bagaud, en place depuis maintenant 2 ans.



Février 2023: La société Ygy Marinas se retire du projet d'exploitation de la Zmel de Pampelonne.


La procédure de mise en exploitation est donc déclarée sans suite pour la saison 2023. Un nouvel appel d'offre sera lancé, ce qui remet l'exploitation au moins à 2025.

En attendant, la baie de Pampelonne n'est, contrairement aux zones voisines du littoral, pas du tout protégée contre les mouillages sauvages. Nous avons demandé au sous-préfet du Var de prendre d'urgence un arrêté pour les interdire, au moins de façon provisoire pour les deux saisons à venir.


8 septembre 2022:

le conseil municipal de Ramatuelle attribue à la société Igy Sète Marina la délégation d'exploitation de la Zmel de Pampelonne


Fin Août 2022: manifestation lors du Conseil municipal du 8 septembre

Nous apprenons que le conseil municipal de Ramatuelle va voter le 8 septembre (voir lieu ci-dessous) l'attribution du marché d'exploitation de la ZMEL de Pampelonne pour une durée de 15 ans. Un dossier complet a été adressé aux élus. Nous avons pu avoir accès à ce dossier, assorti de ses autorisations préfectorales. Il s'avère que les dénominations juridiques sont trompeuses: il s'agit d'une véritable marina plutôt que d'une "zone d'amarrage léger" (ZMEL). En effet, sont prévus des amarrages pour 5 navires de 50 à 80m, 28 navires de 30 à 50 m, 27 navires jusqu'à 30m, en sus des amarrages prévus pour des résidents (moins de 20m), et 100 amarrages de passage! Il s'agit d'une ZMEL "adaptée à la grande plaisance". De la plage on ne verra plus l'horizon, mais une ville sur l'eau. Le marché risque d'être attribué à un prestataire bien placé dans la très grande plaisance et producteur de yachts de luxe (IGY).



Archives 2, juin 2022 : L'enquête publique sur la ZMEL prévue à Pampelonne est terminée. Aucune de nos remarques n'a été prise en compte. Voir ci-dessous la position qui était la nôtre:

VPIST ne s’oppose pas à l’existence de systèmes d’amarrages de bateaux à condition qu’ils soient protecteurs des posidonies et respectueux de « l’espace remarquable » de Pampelonne. Nous partageons ce souci avec les structures environnementales, mais nous veillons à ce que les solutions proposées ne soient pas des trompe-l’œil qui dissimulent des intérêts privés destructeurs. VPIST tient à s’assurer qu’un tel projet améliore la situation actuelle sans apporter de nouvelles nuisances. C‘est pourquoi VPIST va faire ses observations par la voie de son avocat et attirer l’attention sur la méthode appliquée, sur des limitations en horaire (pas de mouillage la nuit), en nuisances (sonores, pollutions diverses, etc.) et en nombre, etc... Nous voulons avoir accès au Cahier des Charges du délégataire : construction de la ZMEL, gestion des mouillages en son sein et dans ses environs, et ainsi connaître quels sont les moyens de contrôle et d’encadrement envisagés ainsi que leurs applications futures, etc...


Archives 1: Information de VPIST sur les ports flottants, novembre 2019


Il s'agit d'abord de faire respecter la législation limitant les zones de mouillage en face des plages, prévues pour respecter les herbiers de posidonie que les mouillages détruisent.


Des projets de ports flottants (ZMEL), installations fixes protégeant les posidonies, se présentent sur plusieurs sites comme une solution. Mais ils comportent des risques quant à l'urbanisation de la mer, puisqu'ils facilitent et aménagent les mouillages de plaisance, sans toujours garantir le respect des interdictions ailleurs. Vpist examine les différents projets dont il a connaissance, dont les contextes sont différents, et reste vigilant.


Un projet de ZMEL porté par le Parc National de Port-Cros est déjà en phase d'expérimentation dans la baie de Bagaud, à Port-Cros. Après une exploration de l'évolution du projet, Vpist a considéré qu'il apporte une amélioration. Reste à évaluer quels seront les moyens de surveillance réelle du respect de l'interdiction des mouillages en dehors des amarrages définis.


Un projet d'installations permettant un amarrage durable en face de la plage est élaboré sur Pampelonne: la ZMEL de Pampelonne. Au delà de son but immédiat et officiel, étendre la possibilité de mouillages réglementés pour diminuer les mouillages sauvages, ce projet risque en fait d'élargir et de faciliter une véritable urbanisation de la mer. Il se situe en effet en face des nouveaux restaurants du projet d'aménagement de la plage, qui pourront être ouverts la nuit. Vpist suit l'évolution du projet.


Voir dans le dossier Presse les articles de Var-matin et notre lettre au préfet du Var ci-dessous:









Comentários


bottom of page